mardi 8 juin 2010

Raid EDHEC 2010

Debriefing du raid EDHEC 2010 auquel ont participé:

Team La cordée (Gus, Basile, Matt, Laurence)
Team Désespé'Raid (Ben, Lucie, Henri)

On commence par les statistiques, environ 250km et 11000 D+ sur 5 jours.
le parcours:

Jeudi 20 Mai -> nous attaquons avec un prologue de 25km à La Brigue, petit village de la vallée de la Roya, puis CO dans la ville. Les paysages sont magnifiques, les montagnes du Mercantour d'un coté, la frontière italienne de l'autre, il fait beau, les températures sont de saison, l'eau de la rivière pour prendre la douche du soir est gelée...what else ?

Vendredi, réveil à 3h30, le raid commence vraiment, première étape longue, 40km de trail, 30 de vtt, un rafting pour finir la journée...on entre dans le vif du sujet. L'organisation est au top sur les ravitaillements, le temps est toujours au beau fixe, le soleil commence a chauffé sévèrement. Pour le parcours,de la Brigue, on descend sur Saint Dalmas de Tende, puis on traverse du coté du Mont Bonsapel pour rejoindre Fontan ou nous attendent nos vtt. La on part pour une belle boucle avec 1000 D+ direction borne 226 à l'ouest, on redescend dans la vallée de Cairos. La on lâche les vélos, on décide de faire la boucle bonus pour rejoindre le départ du rafting, direction col du Mont Agu en passant par Saorge. Bivouac à Breil sur Roya, sur l'ancien stade de foot, douches fermées...tampis y a toujours la riviere !

Samedi, réveil a 4h, wahou grass mat' ! On part en trail jusqu'au col de Brouis, puis direction Sospel par les sentiers, paysages un peu différent, fini les hautes montagnes enneigées, on aperçoit la mer, de grosses collines, le paysage est moins boisé, on se croirai sur les hauts plateaux savoyards, des fleurs, des herbes hautes, un soleil de plomb, la journée va être dure...on repart direction Moulinet par la cime de Penas, puis en longeant la crête. La partie trail a fait mal, on s'en remet pas tout de suite, mes genoux commencent à être douloureux, manque d'entrainement avec un sac aussi lourd sur le dos, on le saura pour la prochaine fois ! A Moulinet, changement d'activité, on part en vtt jusqu'au col de Turini par la route...c'est long, très long...en plus une douleur à abdomen m'empêche d'avancer jusqu'à mi parcours, ca passe, les jambes sont la, on déroule tranquillement jusqu'au sommet. On continue sur le GR52A vers la cime de l'escaillou pour attaquer une descente comme on les aime, un single track technique avec quelques passages engagées, mention spéciale pour Lucie qui malgré son vtt XC s'est jetée dru dans le pentu ! impressionnante le petit bout de femme, dur de suivre le rythme derrière. La descente se passe bien, pas trop de chute, pas de casse matériel, on plonge sur Moulinet (Bivouac), et la journée se clôture par une CO aux points, ou nous nous en sortons moyennement, manque d'expérience, bonne fatigue physique, options de parcours pas très judicieuses, pas de souci, la paela du soir est la pour redonner la peche !

Dimanche journée soft, réveil a 3h, 70km 2800 D+. Premiere montée trail assez raide, direction la cime de Peira Cava, les paysages sont toujours au top, mention spéciale a Henri qui étonnera par son rythme dans la première partie de la montée, enfin bon c'est pas de la qualité duracel, ca va pas tenir longtemps, mais ca fait plaisir d'avancer a bon rythme. pour la suite parcours très roulant direction le Canyon de Guiou (Borne 55, Sud Est). Et la vient la critique, les canyons ca me fait chier, l'eau est froide, la sécurité est limite pour les novices sur les rappels, le canyon est trop long, la fatigue entraine des chutes, le moral descend, je serai pas de l'avis le plus favorable sur cette activité. Autant j'avais adoré le rafting, autant le canyon a été un cauchemar pour moi. Enfin bon, on garde le sourire, je retrouve mon vtt pour une belle étape de 40km direction Peille, très joli petit village, surtout connu pour sa via ferrata, une des plus belles de France. On passe par le col de Braus, grosse montée en lacets sous un soleil de plomb, j'améliore mon bronzage, puis descente en passant par la cime du Farguet, Col du Saint Bernard. Ici je dépose une mention spéciale pour Matt que nous avons retrouvé avec le team La Cordée dans la partie descente, mon dérailleur avant était bloqué, impossible de le réparer car je ne comprenais pas d'où venez le problème, Matt jette un œil dessus, trouve le vieux caillou qui bloquait mon ressort, magique, tout remarche, merci Matt ! On se tire la bourre de Peille jusqu'au bivouac avec le petit gus, arrivée cool, l'option étape sans boucle bonus paye bien, on arrive tôt sur le bivouac et en forme physiquement. Ce soir c'est sandwich américain, bière, massage kiné, c'est au top !

Lundi: on commence par la via ferrata de Peille, puis on enchaine avec 15 bornes de trail direction Saint Dalmas de Peille. La je vais féliciter mon petit gps, Lucie, fiable à 100% avec option wifi pour le modèle haut de gamme ! le trail était court mais pas évident niveau orientation, certaines équipes l'ont payé cher (je ne citerai personne, mais si quand même, issy aventure m'a fait rêvé sur cette étape, une condition physique énorme et un orienteur absent ca donne une équipe perdue !) Lucie oriente très bien, on prend le chemin le plus direct, tout passe nickel ! A Saint Martin de Peille on prend les vélos pour une dernière étape, direction la Turbie, fort de la Révère, observatoire de Nice, descente sur la place Massena, au top !!!!

Au final un raid dur mais très beau, des paysages variés, une ambiance conviviale entre les équipes et avec l'équipe organisatrice, des souvenirs, des cartons de pâtes Rana ! Merci à tous pour cette belle aventure !

Ben.

2 commentaires:

  1. Bravo les amis! J'espère bien faire ce Raid au moins une fois. Depuis le temps qu'on m'en parle...

    RépondreSupprimer
  2. Yeah, merci Ben pour ce compte rendu ! je m'étais promis d'en faire un pour lister ce qui allait bien et ce qui allait moins, mais une fois de plus rattrapé par le temps ! Anyway, c'est toujours une belle aventure, quel qu'en soit le résultat ! Pour Issy aventure, ils n'avaient peut être pas leur orienteur, mais toujours le sourire et c'était bieng cool !

    RépondreSupprimer